Le temps d’apprivoiser Kuala Lumpur

Pour mon 2ème jour, je suis décidée à comprendre comment marche cette ville, et je suis encore blessée je ne veux pas trop marcher. 
Je commence par aller voir les temples qui sont dans mon quartier, hindou, chinois, je n’ai pas beaucoup d’infos mais tous les temples ici sont sublimes et valent le détour. 


Je traverse donc chinatown, son marché ouvert et ses boutiques, ses restaurants, j’adore ce quartier, beaucoup de choses intrigantes et de produits d’import, et aussi je pense beaucoup de contrefaçons d’absolument toutes les marques que nous pouvons connaître et d’autres (même Quechua). Les vendeurs vous appellent sans cesse pour attirer votre attention, hey madam ! Hey miss ! Watches ! New bag ! Shoes ! Come inside ! ….
L’après-midi j’essaie l’autre côté « Merdeka » et je tombe sur quelques monuments et le fameux panneau I ❤ KL, mais beaucoup trop de travaux… 


Le GPS m’indique que le parc aux oiseaux n’est pas très loin, je poursuis mon chemin, au milieu des routes pour automobiles, qui sont bordées de verdure, et là le déluge. Zut alors, je continue et trouve un abris de fortune presque étanche et passe un long moment ici, nous sommes au moins 8 à attendre 40 minutes avant de bouger.
Je vais au parc des papillons, en me disant que dans un pays où il pleut aussi souvent ça doit être abrité, mais ce n’est pas la cas, l’entrée est à environ 5€, la vendeuse me dit que je peux conserver mon ticket pour revenir demain, alors c’est parti. Le parc n’est pas très grand, mais c’est un très beau parcours dans une jardins avec de nombreuses allées, inspiration japonaise et forêt tropicale, c’est sublime, il y a des papillons gros comme une main. Je passe facilement une heure ici, entre les papillons et les carpes koy, il y a aussi quelques animaux dans des aquariums et le truc que j’ai préfère : les chrysalides, on voit tout le processus d’éclosion du papillon, waouh. À la fin il y a un parcours intérieur plutôt grand avec une exposition sous verre et aussi des insectes, serpents et araignées de Malaisie en vivarium. Dans l’ensemble c’est très satisfaisant. 


Je repars à pied par un autre chemin, car le premier m’a semblé bien long, et je remarque que cette ville n’aime pas les piétons, c’est compliqué de se déplacer, il faut entrer dans des parkings ou des gares pour prendre des ponts qui passent au dessus des routes, ce n’est pas toujours indiqué où il faut tourner, etc, heureusement que j’ai mon GPS. Le mieux c’est les passages piétons, ça sert pas à traverser quand tu veux et que les voitures s’arrêtent. Non, ça sert juste à t’indiquer un endroit moins risqué pour traverser, dans tous les cas tu vas, soit devoir attendre qui ait plus de voiture (c’est long), soit courir, soit tenter d’arrêter les voitures avec tes bras (ou ta tête, spéciale dédicace), soit trouver un pont pour passer au dessus… 
Il est déjà tard, je discute avec mon ami brésilien Bruno qui s’en va le lendemain, tout comme ma voisine de chambre. Ça y est je ne connais plus personne …
Le lendemain, je repars à pied pour le parc des papillons puisqu’il est sur ma route, puis pour le parc des oiseaux, l’entrée du nouveau parc est environ à 15€, je n’avais pas prévu autant, mais bon, maintenant je suis là, autant le faire. 

Et waouh ce parc est super, et très grand, j’arrive en plus à la bonne heure pour voir tous les moment où ils nourrissent les oiseaux, je dois sûrement puer le poisson, mais c’est super fun, je me retrouve au milieu de centaines d’oiseaux de types goélands et flamands, je vois des hiboux qui les pauvres sont attachés, des aigles. Je le fais une petite pause popcorn, parce que j’ai trop la dalle, et là je commence à me faire encercler par les oiseaux, non c’est pas un Hitchcock, juste 4 oiseaux, 2 paons et 2 aigrettes. Bon, je reste concentrée sur mon popcorn, mais je crois qu’ils veulent quelque chose, c’est strictement interdit de les nourrir évidement. Et là paf, le paon met un coup de bec droit dans mon paquet, je l’avais pas vu venir, et paf un 2ème, j’essaie de le faire partir, mais il est gros quand même. Paf, 3ème coup le paquet tombe, bon ben cadeau les amis, je profite qu’ils se jettent sur ce qui est tombé pour m’éloigner. Hahaha. 

Les paons sont vraiment impressionnants, et beaux, j’en ai 2 qui me font leur petite danse j’imagine pour me faire peur, une sorte de tremblement qui agite leur plumes. 


Ensuite j’arrive dans la zone des perroquets, ou on peut payer pour leur donner à manger, comme je reste un moment le vendeur me donne quelques graines, c’est super de les voir monter sur toi, par contre leur becs font mal quand même, mais c’est trop chou, pour le prix, environ 50 centimes, ça vaut le coup de la faire, vraiment. 


Ensuite, on passe au Calao, waouh cet animal est impressionnant, par chance il y en a un en liberté qui s’est posé près de moi pour boulotter.


On fini par une cascade, avec toujours des paons qui se promènent partout et aussi les autruches, qu’on peut nourrir, le petit coin éducatif et je ressors par le restaurant, et là ce sont des singes en pagaille qui m’accueillent.


Je me dirige vers le parc botanique qui est gratuit, immense, très vert, avec des zones aquatiques, et il se met a pleuvoir encore … De retour sur les routes, je veux me rendre a Little India, à nouveau l’enfer des travaux, la galère, je trouve une station de bus, mais non elle ne va pas où je veux, et là mon telephone tombe en panne, c’est pas possible, j’en ai trop besoin, mon GPS, ma sécurité, c’est mon 3ème jour bordel … Je rentre faire réparer mon téléphone, en passant par un quartier musulman où toutes les femmes pratiquement sont voilées, je ne me sens pas à ma place. 

Ma batterie est HS, le gars va me la remplacer pour une batterie 1er prix pour 50€, mon téléphone est étalé en pièces détachées devant moi, je n’ai pas trop le choix.

Petite baisse de moral, repos, je reste dans mon quartier, à attendre mon téléphone comme si un chirurgien opérait un de mes proches…

Téléphone récupéré, je m’offre un canard laqué + riz, délicieux pour – de 2€ (je sais je fais des folies ^^).
Bonne nuit les amis. 

 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. AG dit :

    Heureusement que t’avais le GPS number two alias Émilie 😉

    PS: 50€ La batterie?? T’as pas dû négocier Estelle 😉

    J'aime

    1. 15€ de batterie 35€ de réparation, non j’ai pas négocié, Mais je lui ai fait bosser 2h de plus pour me venger

      J'aime

  2. Un paon qui agîte ses plumes en faisant la roue ça veut dire que tu lui a tapé dans l’oeil. C’était pas pour t effrayer mais pour te séduire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s