Chitwan, voyage chez les Tharus au Népal

2ème jour nous décidons de faire une balade à pied, en nous dirigeant vers un temple nous sommes invitées à faire de la musique avec des villageois assis en rond autour d’une dame qui chante et joue d’un genre d’accordéon posé sur le sol, nous testons les différents instruments à percussion, qu’on nous met dans les mains, c’est facile il suffit de suivre le rythme. Les gens viennent et partent à leur guise, tout le monde souri, hommes, femmes et enfants, il y a des offrandes, on sent que c’est une sorte de prière, de mantra. Le temple est tout petit, mais quel moment magique.

Nous partons vers le musée des tharus, et traversons les habitations locales, les rizières, cet endroit est très agréable et calme. Il y a beaucoup d’animaux, surtout des chèvres et des vaches. Les femmes sont souvent dehors sur leur terrasse ou travaillent dans les champs avec leur saris colorés. 
Le musée semble assez petit, mais pour 50 roupies nous testons, c’est intéressant de lire la culture des tharus, leurs coutumes, et à ma grande surprise, les instruments dont nous avons joué juste avant sont là, whaouh nous étions avec les tharus. 


Ensuite nous voulons aller à un autre temple sans connaître la distance, sous le soleil et 35° c’est assez difficile, je m’arrête dans une échoppe pour faire réparer ma chaussure dont une lanière s’est décousue et le commerçant ne veut pas que je paye, tellement adorable …

Trop de chaleur, pause repas, on rentre se reposer. 

Vers 16h je pars seule visiter le éléphant care center, 1h de marche au milieu des maisons typiques, des rizières avec vue sur le lac, des éléphants montés qui vont en ville, les villageois me regardent, beaucoup me disent Namaste. 


Quand j’arrive un monsieur me dit qu’il m’a vu arriver à pied et qu’il peut me ramener en ville, effectivement la nuit va bientôt tomber ça pourrait être bien, mais je ne ne veux pas l’embêter, donc je refuse poliment. 

Arrivée au care center, je n’ai pas de monnaie, l’entrée est à 50 roupies et j’ai un billet de 1000, l’agent me dit de faire la visite et il me rendra l’argent après, euh : « are you sure ? » 

Bon ok, je vais voir les éléphants, ils sont enchaînés sous des hangars, c’est un peu tristou, il y a des petits, mais bon, ça n’est pas vraiment réjouissant, en tous cas j’ai traversé un magnifique pont comme j’en avais jamais vu, donc ça valait le coup. Et ici il n’y que des népalais pratiquement.


Je récupère ma monnaie soulagée, avec au milieu des roupies indiennes. 
Je repars avec l’espoir de trouver un tuktuk ou au pire un bus ou un taxi, mais je vois rien de tout ça, donc je marche et à peine 2 minutes plus tard, le monsieur qui s’est proposé s’arrête à ma hauteur avec un gros 4×4 moderne et 3 jeunes à l’intérieur, cette journée est si parfaite …
Arrivée dans la ville, je vois qu’on ne va pas dans la bonne direction, je flippe un peu, mais je comprend que les jeunes doivent aller voir quelque chose ou quelqu’un, et là nous nous arrêtons dans un club, mais genre « the club », immense, moderne, très différent de Sauhara. J’explique que j’ai rendez-vous avec mon amie pour aller voir le spectacle de danse tharu, et pof on repart direct. Trop gentils vraiment ….

Et j’arrive juste avant la nuit, super jouasse. Je récupère Maguie et nous allons voir le spectacle de danses traditionnelles tharus pour 200 roupies (environ 2€), assez sympa, avec les chants, la musique, les percussions, un coup les femmes dansent, un coup les hommes, avec leurs beaux costumes. Le show se termine par une note humoristique avec un homme déguisé en paon et une danse où ils invitent tout le monde à monter sur scène. Beaucoup se prennent au jeu…


Ensuite, nous allons manger dans un petit roof top et au lit.
Le lendemain, nous louons des vélos pour les 20000 lacs, la ballade commence bien, traversée des villages, et après nous demandons la route régulièrement, sur les chemins de terres et de cailloux je ne suis pas à mon aise. Les habitants nous indiquent qu’il faut traverser l’eau, genre avec le vélo, on se dit qu’on s’est trompé, ce qui est probable, mais après que quelqu’un nous ait montré par où traverser, on le fait sans trop de difficultés. Nous arrivons sur une zone gardée et devons payer l’entrée 200 roupies, on ne sait pas trop s’il y a des animaux dangereux ou non, c’est stressant, mais on y va. Je pense qu’à ce moment je commence bien à souffrir avec le vélo ^^ 


Une trentaine de minutes plus tard nous arrivons dans la zone, effectivement c’est sublime. Ça valait le coup de venir, mais personnellement j’aurai bien pris le bus ou autre. 


Pour le retour je souffre vraiment et j’ai ma première ampoule, youpi ! On s’arrête manger sur le bord de la route dans un petit Resto un peu cher, mais ça fait du bien, les enfants jouent à côté de nous au billard indien.


Maintenant c’est mega douche, repos et on se prépare pour partir de l’evergreen lodge. Cet endroit va vraiment me manquer. Je pense que je pourrai y retourner juste pour des vacances détente une ou 2 semaines, avec plaisir, je vous remet un petit lien parce que j’adore : Evergreen Lodge .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s