Arrivée au parc de Chitwan

Un taxi doit venir nous chercher à 5h du matin, devant notre hôtel, donc nous sortons et un taxi est effectivement là pour nous accueillir, après avoir discuté j’ai un petit doute sur le fait que ce soit celui que nous avons commandé ou non, nous chargeons nos affaires dans la voitures, et un autre taxi arrive en klaxonnant devant notre guest house, nous comprenons que c’est le notre et changeons de taxi. 

Il nous amène à la station de bus pour chitwan, juste devant, je sors et je mets mon pied juste dans une énorme flaque de crasse puante, miam. 

Nous cherchons notre bus, c’est un peu flippant car ce n’est vraiment indiqué, il y a plein de bus qui vont à Chitwan, mais nous avons déjà payé le notre, donc il faut trouver le bon. 

Les autres chauffeurs se concertent et disent que notre bus va arriver dans quelques minutes, je fais un petit tour pour être sûre que le bus n’est pas déjà là et je me fais attaquer par 2 chiens, réflexe je met mon sac devant et j’essaie de montrer que je n’ai pas peur, et je cri « no! » Et un gars à côté les effraie avec un bâton, ouf …
Notre bus arrive effectivement, nous déposons nos sacs et prenons un thé préparé dans des casseroles juste devant, assises sur des petits tabourets. Nous buvons rapidement car nous avons peur que le chauffeur parte sans nous, mais il n’est pas pressé …
Donc nous montons dans notre bus, dit « de luxe » (en fait ça veut dire qu’il y a l’air conditionné) , et on nous place tout au fond, les sièges ne sont pas très confortables, et nous pensons que air conditionné veut dire ventilateurs parce qu’il y en a des petits dans certaines allées.
Après un certain temps, nous partons, et les routes au Nepal et même à Katmandou ne sont pas comme chez nous, trous, bosses, cailloux, terre, le bus fonce et nous sommes ballotées, surtout nous faisons des bonds parfois impressionnants, mais c’est assez drôle, le problème pour nous est que nos genoux touchent le siège avant et le filet qui est dessus et ça fait de plus en plus mal à chaque fois que ça tape. Nous finissons par mettre des vêtements pour protéger nos genoux, je n’imagine même pas le ressenti des meufs devant qui se prennent les coups dans le dos. Bon on sait que le trajet va être d’au moins 4/5h, c’est bon ça ! 
Nous roulons difficilement car il y a des travaux sur la route, il y a régulièrement des pauses pipi, je vous parle même pas des toilettes … 
Une gentille népalaise nous indique vers midi que nous faisons une pause d’une heure pour manger, elle nous indique où manger et où sont les toilettes, en fait il faut prendre la commande avec un ticket et ensuite récupérer sa nourriture au cuisinier. Nous mangeons avec tout le monde, il y a des mouches partout, mais ça nous dérange pas vraiment.
Arrivées à Sauhara vers 14h, nous ne savons pas où nous devons aller pour trouver notre guest, nous demandons le prix aux taxis, mais ils ne sont pas intéressés, peut être parce que notre hôtel est trop près ou peut être parce qu’ils ne veulent pas amener des gens à l’hôtel tenu par une française, le prix qu’ils demandent est trop élevé, nous marchons, sans trop savoir où aller, sous une chaleur de plomb. Une voiture arrive et nous appelle en disant « envergreen lodge ! You’re on the bad way, this is the long way and this is the short way » (vous êtes sur la mauvaise route, c’est la longue route et là la courte) mais nous ne connaissons pas du tout la route, donc que faire, et c’est difficile de se comprendre, il fini par nous proposer de monter et nous dépose un peu plus loin en nous expliquant vaguement la route. Finalement nous trouvons un plan et une autre personne qui nous explique où aller, et nous trouvons notre guest house. 
Quel endroit magnifique, je vous conseille vraiment si vous visitez Chitwan de venir ici Evergreen eco lodge, cet endroit est si reposant, et si beau, très arborés, avec des huttes, une salle de vie qui fait restaurant et petit dej, c’est un peu au dessus de notre budget prévu, mais le rapport qualité prix est excellent. En plus c’est un lieu écologique et respectueux des animaux, donc j’adore ! Et aussi vous pourrez avoir toutes les explications en français. Nous payons 400 roupies chacune par nuit. (Soit environ 3,60€).

La découverte des lieux nous enchante et nous apprenons que nous allons dormir dans le bus aménagé à la into the wild, c’est énorme !!! 


Nous passons le reste de la journée à nous reposer, et nous mangeons sur place un hamburger végétarien, peut être pas le meilleur choix et pas très typique, mais ça passe bien … Nous buvons une bière et discutons avec les autres clients, en anglais et français. 

Et la gérante Maya, nous annonce à 22 h que nous pourrons partir en safari le lendemain à 7h du matin. Ahhhh ok on se dépêche d’aller se coucher 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s